oznor

 

Sincérité, sensibilité, émotion, finesse d’une part, technicité, précision et expérience de l’autre… Le Quatuor Annesci trace son chemin…

 

… de la GENÈSE,

Des conservatoires supérieurs de Genève, Berlin, Cologne et Paris, en passant par les conseils et l’apprentissage auprès du Quatuor Amadeus, d’Alain Meunier, d’Arpad Gerecz, d’Eberhard Feltz…, le Quatuor Annesci a bénéficié d’un enseignement musical sans pareil. Et c’est sur le terrain que la richesse s’agrandit : les amis d’enfance créent un orchestre de chambre, puis un café théâtre pendant leurs études. Les valeurs humaines, le plaisir de fonder l’unité dans la diversité s’inscrivent sur leurs partitions… Le quatuor se forme naturellement en 1988.

… au PARTAGE,

De formations en soirées privées, de stages en concerts… Quand d’autres focalisent sur la performance musicale avant de s’exposer, les quatre musiciens s’échappent hors des sentiers battus. Leur démarche est unique : mettre leur musique à la portée de tous. Et le partage entre artistes est aussi de rigueur : avec récitant, en quintette avec un musicien soliste… Le Quatuor Annesci invente de nouveaux types de prestations. En France, en Chine, au Japon, en Sibérie, aux USA…, les concerts se multiplient.

… à la TRANSMISSION !

Que ce soit en école auprès des enfants, lors de stages ou de masterclasses ou en entreprise sur le thème « musique et management », un concept novateur dont il est l’initiateur, le Quatuor Annesci développe un échange différent autour de la musique de chambre. C’est ici qu’il trouve son équilibre : dans la pluralité de ses activités artistiques et pédagogiques.

 

Les musiciens du Quatuor Annesci

 

DSC09335Hélène DUPONT, violon

Le violon d’Hélène semble mener la danse et la cadence puis il s’abandonne sur les branches de l’arbre-mélodie pour passer la main, en un tourne-main… Il étire les sept couleurs de l’arc en ciel, du rouge feu au violet sombre, tel un grand écart entre deux pôles que tout pourrait opposer, telle une passerelle d’humanité…
Tout est voyages, projets, défis car « l’impossible est…impossible, jusqu’à ce qu’on y arrive » (parole de Mandela)… Et tout est énergie, aussi !

 

 

FJ-Acc 1François JACQUET, violon

Lorsqu’il quitte son violon profond, François est l’archéologue, le spéléologue du groupe ! Il cherche, fouille, décrypte, transcrit la complexité de la partition pour en extraire la « substantifique moelle » et la partager avec ses trois « acolytes »… Les murs de sa maison sont tapissés de livres.
Il aime la montagne « à l’ancienne ». Il aime se ressourcer dans son vieux chalet d’alpage au toit couvert de tavaillons.
Et parfois, on le retrouve à l’accordéon, trop bon…

 

 

 IMG_8634_2Leonardo TOKUMITSU, alto

L’alto serait-il l’instrument de la connivence, de la complicité ? Il a choisi Leo, toute sa fantaisie et son inventivité, pour exprimer son vibrato….
Vibrato en harmonie avec l’univers, avec la terre et le ciel, rien d’étonnant pour ce passionné d’arts martiaux.
A la croisée de trois cultures (si pas quatre !), notre altiste se joue des frontières, des barrières, des « i-murs », cultivant la bienveillance comme une seconde nature. Il nous surprendra toujours…
Hé oui, il excelle aussi dans un groupe de « country »…

 

 

Capture d’écran 2015-10-05 à 09.31.33_4Guillaume QUARTENOUD, violoncelle

Une histoire d’amour car le violoncelle ne dévoile sa générosité que dans l’étreinte… Avec lui, Guillaume se joue des paradoxes : force tranquille et fragilité, puissance et subtilité, humour et pointes en pizzicato, fougue et douceur des « tiré-poussé » de son archet…
…Mais aussi de ses pagaies lorsque son kayak fend l’eau des rivières ou de ses bâtons lorsque ses skis de fond patinent sur la neige…
Un peu « roc and drôle », tout ça, non ? Mais on lui pardonne tout au petit jeune de la bande…